Accueil > Travaux en restauration > Motorisation Toit Targa 993

Motorisation Toit Targa 993 -

Les systèmes de motorisation du toit en verre, du volet basculant et du rideau d'obturation vieillissent bien, mais 20 ans plus tard ils nécessitent souvent des interventions pour retrouver toutes leurs fonctionnalités. On a déjà vu dans un chapitre précédent comment remettre en état le volet de basculement et changer le joint frontal. Ici nous verrons comment remettre en état les systèmes de traction.

La conception du toit fait qu'on ne peut pas intervenir sur les systèmes de traction sans déposer le hardtop et les rails de traction. Le travail le plus long dans cette opération est la dépose et la repose du hardtop. Une fois le hardtop déposé, on découvre une coque de cabriolet, base qui a servi à la réalisation de la 993 Targa.

Une fois le hardtop déposé, il faut encore déposer les rails de traction qui sont visés mais aussi collés, ce qui n'est pas pour faciliter les interventions de maintenance. Ensuite, le long travail de nettoyage de la colle sur le hardtop, la coque et les rails peut démarrer.

Souvent les pignons des deux moteurs de traction du toit sont en mauvais état comme sur ce toit, non allons les changer. Le système de traction commence à gripper car les câble de traction ont pris l'eau et se mettent à rouiller dans les gaines. Il en suit que les pignons de traction n'ont plus aucune emprise sur les câbles et le toit ne bouge plus.

A l'extrémité avant du toit les systèmes de basculement du volet prennent pas mal de jeu et ne ferment plus de façon étanche. On va en profiter pour changer ces mécanismes des deux cotés. Le système de traction du toit en verre sera aussi remis à neuf, on va changer les câbles, les basculeurs et les guidages. Une fois tout ces systèmes en place on va les assembler sur les rails qui seront de nouveau prêts à être fixés dans le hardtop.

La pose du hardtop permet au cabriolet de se transformer en Targa. On en profitera pour changer tous les joints extérieurs et parfois aussi les baguettes longitudinales du toit qui peuvent casser lors du démontage.

Après remontage complet, la voiture est essayée pour valider le bruit de fonctionnement ainsi que l'ouverture et la fermeture du toit sur autoroute.